21-23 rue Klock 92110 Clichy
01 41 05 02 02
Communiqué de presse Cafpi - Annonce Gouvernement

Ministre du Logement : l’important n’est pas le nom, mais l’action

17 mai 17

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

L’annonce du nouveau gouvernement a été marquée par l’absence de ministre du Logement. « La question n’est pas là, indique Philippe Taboret Directeur Général Adjoint de Cafpi. Il faut que les actions promises soient mises « en marche ». Comment, par qui n’est pas le sujet ? Seuls les résultats comptent… »
L’annonce du nouveau gouvernement a été marquée par l’absence de ministre du Logement. « La question n’est pas là, indique Philippe Taboret Directeur Général Adjoint de Cafpi. Il faut que les actions promises soient mises « en marche ». Comment, par qui n’est pas le sujet ? Seuls les résultats comptent… »
 
Financement : l’élection d’Emmanuel Macron a rassuré les marchés, par son profil pro-européen. Il n’y aura donc pas de catastrophe sur les taux, qui poursuivront leur hausse lente et légère.
 
Immobilier : le programme d’Emmanuel Macron est cohérent. Cafpi attend à présent qu’il soit appliqué pour permettre un accès au logement. 
 
3 mesures vont dans ce sens :
- Privilégier les zones tendues pour la construction. « Cela paraît évident, mais n’a pas toujours été le cas », précise Philippe Taboret. Emmanuel Macron veut que les collectivités jouent le jeu et s’investissent pleinement dans l’effort de construction. « Dans le cas contraire, il a déjà indiqué que l’Etat prendrait la main, preuve de son intention d’avancer vite », explique Philippe Taboret.
- Sur le plan de la rénovation, le PTZ éco-conditionné qui existe déjà est parfaitement adapté. 
- Simplification et stabilité fiscale pour les acheteurs et les investisseurs. Emmanuel Macron s’est engagé à ne pas changer la fiscalité de l’immobilier. La réforme qu’il propose de l’ISF n’aura d’impact qu’à la marge, « la grande majorité des acquéreurs n’y sont pas soumis », note-t-il.
 
« La mise en place de ces mesures, quel que soit le ministre qui en aura la charge, et le choc de l’offre annoncé par le président sont de nature à créer un marché de l’immobilier dynamique, sans flambée des prix, permettant à chacun d’accéder à la propriété, ce qui doit être la priorité », conclut Philippe Taboret.
plan du site mentions légales haut de la page