21-23 rue Klock 92110 Clichy
01 41 05 02 02
< >
Communiqué de presse REALITES - Marie Tabarly

REALITES embarque avec Marie Tabarly

18 juin 18

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Le Groupe de développement territorial nantais REALITES a décidé d’accompagner Marie Tabarly dans son odyssée humaniste et environnementale, « The Elemen’Terre Project ». La navigatrice embarque des scientifiques, des sportifs et des artistes à bord du Pen Duick VI*, légendaire bateau à deux mâts « ketch » à bord duquel son père Éric Tabarly gagna la Transat anglaise en solitaire en 1976. Grâce aux sports de pleine nature, l’art et à la découverte d’environnements rares et protégés, Marie Tabarly rendra compte de l’état de la nature, de sa fragilité et comment l’homme doit s’en préoccuper pour un mieux être commun.
REALITES, partenaire officiel de « The Element’Terre Project »
 
Sensible à la dimension humaine et environnementale de cette aventure menée par une navigatrice de l’Ouest, Marie Tabarly, REALITES a décidé d’apporter un soutien moral et financier conséquent, dans le cadre d’un partenariat. « Un engagement de cœur et de raison en droite ligne avec les valeurs et la responsabilité sociale que nous défendons. » souligne Yoann Choin-Joubert, PDG de REALITES. 
 
Le Groupe se fera l’écho de l’aventure humaine « The Elemen’Terre Project » à travers la réalisation et la diffusion de photos et de vidéos, tout au long de l’aventure, pour une prise de conscience globale des enjeux de préservation de la nature. Une conférence de Marie Tabarly sera également organisée au siège du Groupe nantais, pour un partage d’expérience renforcé auprès de l’ensemble des collaborateurs à son retour de la première partie de son périple la menant en Islande puis au Groenland.
 
Ce partenariat rentre dans le cadre de l’engagement de REALITES d’œuvrer pour le développement durable des territoires ruraux et urbains. Un positionnement dit d’« Intelligence des territoires » qui remet l’humain, ses besoins et son cadre de vie au cœur des solutions que le Groupe propose.
 
 
« The Element’Terre Project », un message d’espoir et d’optimisme
 
« Je souhaite faire de Pen-Duick VI une résidence itinérante autour du monde, un lieu de rencontre, de réflexion et de transmission pour l'élaboration d'un mieux-être commun. » déclare Marie Tabarly.
 
L’objectif de « The Elemen’Terre Project » est de souligner le caractère fragile d’une nature en danger. Pour cela, le voilier transformé en résidence itinérante mettra le cap sur des lieux emblématiques de la planète (Groenland, Islande, Brésil, Îles Galápagos, Islande…), de juillet 2018 à 2021.
 
En associant REALITES à sa démarche, Marie Tabarly souhaite l’implication et l’adhésion de tous les acteurs du territoire pour une efficacité renforcée. Elle déclare à ce titre : « Je suis très heureuse d'être accompagnée par des partenaires engagés sur l'aventure qu'est « the Elemen'Terre Project ». Le partenariat avec REALITES est cohérent car nous avons la même approche : aller à la rencontre des territoires et de ceux qui les habitent afin de mieux les comprendre et d'améliorer leur qualité de vie. Nous avons des métiers différents et pourtant complémentaires. Loin d'être dans l'utopisme, nous réfléchissons à l'avenir, essayons de faire évoluer les consciences et agissons dans le présent. »
 
Loin de vouloir se cantonner à une simple perspective contemplative du monde, cette expérience mettra l’accent sur l’authenticité des instants et des situations. Le but de Marie Tabarly est en effet d’amener le public à réfléchir à son lien avec la nature et avec sa nature profonde.
 
La partie du documentaire filmée à bord axera donc son message autour du contraste saisissant entre les natures humaines mises en présence sur le pont et l’exaltant sentiment de liberté conféré par la navigation au grand large.
 
 
* Pen Duick VI est un bateau de légende. Construit pour la première course autour du monde en 1973, il avait été conçu pour être manœuvré par une vingtaine d’équipiers. Eric Tabarly l’a mené seul à la victoire, dans la Transat anglaise de 1976.  Sa fille Marie reprend la barre, près de quarante ans plus tard, dans une optique d’échange avec l’Humanité.
plan du site mentions légales haut de la page