BARNES - CP immobilier à la montagne

Méribel, Courchevel, Gstaad, des prix au sommet

4 nov. 19

Relations presse immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Avec un million d’euros, quelle superficie peut-on acquérir dans les stations alpines ? Le réseau BARNES, spécialiste de l’immobilier haut de gamme, a interrogé ses bureaux en France et en Suisse. Pour cette somme, seuls des appartements sont accessibles. Les prix des chalets se situent à une toute autre altitude, même si une stagnation est observée.

Megève apparaît comme le marché le plus généreux : un 80 m² équipé de deux chambres peut y être acquis en centre-ville. A l’opposé, à Gstaad, en Suisse, le même investissement ne permettra d’accéder qu’à une surface deux fois plus petite (40 m²). Entre les deux, Courchevel 1850 et Verbier (Suisse) proposent à ce prix des logements de 65 à 70 m². Tout comme Méribel dans ses secteurs les plus prisés, comme le Rond-Point des Pistes.

 

La plus forte progression revient en effet à Méribel… où des biens d’exception se sont négociés à 30 000 €/m² (15% de hausse en un an). Ces prix placent certains villages de la station au même niveau que Courchevel ou Verbier. Cela tient à la politique ambitieuse initiée ces dernières années de construire des programmes neufs haut de gamme, destinés à une clientèle européenne aisée, en proposant notamment de grands penthouses. Ils remplacent avantageusement les chalets. Leurs dimensions sont confortables, leur entretien n’est pas aussi contraignant, et surtout, ils sont assortis d’une multiplicité de services grâce à la conciergerie intégrée des copropriétés.

 

En fait, chaque station garde son identité qui permet aux unes et aux autres de séduire une clientèle spécifique. Megève, c’est l’élégance discrète et l’art de vivre à la savoyarde prisés des familles parisiennes et lyonnaises ; Courchevel reste imbattable pour sa concentration de palaces cinq étoiles qui attirent la clientèle la plus internationale. Méribel a toujours attiré une clientèle anglaise. La perspective du Brexit l’avait fait un peu fuir, mais le fait marquant de 2019, c’est qu’elle est de retour. Verbier en Suisse, c’est le luxe authentique et discret. Gstaad cultive sa place à part en diversifiant son offre (soins de bien-être, conciergerie). Quant à Crans-Montana, si sa clientèle est d’abord suisse, sa notoriété mondiale devrait s’accroitre au fil des ans. Elle fait l’objet de chantiers de télécabines qui ont incité plusieurs chaînes hôtelières à y investir. Dans une perspective de long terme, c’est une valeur sûre incontestable.

 

 

Et pour un million de dollars ?

Quand elle est aisée, la clientèle internationale férue de ski ne limite pas son choix aux Alpes françaises, suisses ou italiennes. Elle apprécie aussi Aspen dans le Colorado ou Vail, qui proposent certains des paysages les plus époustouflants du monde. Mais pour le coup, il s’agit d’une clientèle très aisée ! Pour un million de dollars, il est impossible de trouver quoi que ce soit à Vail. Il faut consacrer au minimum deux millions de dollars ! En revanche, à Aspen, il est possible d’acheter un appartement de 55 mètres carrés, mais il faudra se contenter d’une seule chambre !

plan du site mentions légales haut de la page