< >
Communiqué de presse - ¨Pitch Promotion - Les « guerriers Bantous » à la fenêtre Une vente aux enchères qui pèsera son poids d’originalité

Les « guerriers Bantous » à la fenêtre Une vente aux enchères qui pèsera son poids d’originalité

22 jan. 15

Relations presse Immobilier
Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Hors normes, à tous points de vue ! Le jeudi 5 février à 19h, le commissaire-priseur Pierre Cornette de Saint Cyr animera une vente aux enchères pour le moins inhabituelle. Elle le sera par le lieu, l’objet, et la nature des œuvres. Sans parler du poids de ces dernières : plus de 100 kg chacune !

Hors normes, à tous points de vue ! Le jeudi 5 février à 19h, le commissaire-priseur Pierre Cornette de Saint Cyr animera une vente aux enchères pour le moins inhabituelle. Elle le sera par le lieu, l’objet, et la nature des œuvres. Sans parler du poids de ces dernières : plus de 100 kg chacune ! Il s’agit de peintures de l’artiste urbain Kouka, dont la reconnaissance est aujourd’hui indiscutable, qui s’est servi de chacune des vitres d’un immeuble pour y poser son personnage fétiche, le « guerrier Bantou », ainsi dupliqué pas moins de 77 fois.

 

L’événement aura lieu au 40 rue René Boulanger, sur les lieux mêmes du chantier d’un futur hôtel Marriott Renaissance cinq étoiles. Christian Terrassoux, Président de PITCH PROMOTION et initiateur du projet immobilier, a ainsi voulu rendre hommage à l’artiste qu’est Kouka qui, au début des années 2010, avait imprégné l’endroit de sa créativité.

 

L’immeuble, précédemment dédié à l’activité de bureaux, était vide d’occupants. Une communauté d’artistes en investit les étages. Il fut le cadre pendant plusieurs mois d’une intense activité créatrice et fut alors rebaptisé, « Château d’Albat’Art ».

 

Kouka, pour sa part, avait été inspiré par la façade, constituée de 77 fenêtres carrées aux bords arrondis. Sur chacune d’entre elles, il avait peint sa  figurine fétiche : le « guerrier Bantou ». L’effet de répétition avait donné naissance à une œuvre remarquable combinant performance et scénographie.

 

Sensibilisé par l’œuvre de Kouka et déjà très ouvert à l’art africain, Christian Terrassoux décide après en avoir informé le propriétaire de l’immeuble, d’ajouter un sens à son opération immobilière s’inscrivant ainsi dans la démarche de l’artiste.

 

C’est ainsi qu’une dizaine de « guerriers Bantous »  vont être proposés à la vente aux enchères. Les acquéreurs les obtiendront, avec leur support d’origine, à savoir les fenêtres. C’est pour cela que les œuvres pèsent si lourd !

 

Elles seront mises en vente à partir de 2 500 euros, sachant que la cote officielle de l’artiste s’établit actuellement à 2000 euros le mètre carré.

 

Leurs dimensions : hauteur : 1,95m et  largeur : 1,06m.

Le produit de cette vente aux enchères sera entièrement reversé à deux fondations que Christian TERRASSOUX soutient depuis de nombreuses années et qui œuvrent en Afrique : la Fondation Chirac (pour la prévention des conflits, le dialogue des cultures et l’accès à une santé et à des médicaments de qualité) et l’AMREF Flying Doctors (1ère ONG de santé publique en Afrique).

 

 

plan du site mentions légales haut de la page