Fichier joint

Se loger est aussi essentiel à l’Homme que se nourrir

3 nov. 20

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

par François Gagnon, Président ERA Europe et ERA France

Message à faire lire aux pouvoirs publics

 

 

Contre le déni de réalité, laissez-nous rouvrir nos agences. Elles sont un maillon essentiel de la cohésion du tissu social.

 

Quoi qu’en pensent les pouvoirs publics, notre activité est essentielle. La preuve en sera donnée dans quelques semaines. Des milliers de Français, fragilisés par la crise économique et sanitaire, vont frapper à nos portes. Ils essaieront de résoudre avec nous une partie de leurs difficultés. Et nous devrions leur répondre : désolés, vos problèmes ne sont pas prioritaires ? 

 

Au contraire, restons mobilisés pour être prêts à les accueillir. Obtenons la réouverture des agences immobilières.  Ne reproduisons pas certains drames qui nous ont tant émus lors du premier confinement.

 

Ainsi face à cette épouse qui vient de perdre son mari des suites de la Covid, et qui doit vendre vite la maison familiale pour subvenir à ses besoins nous devrions nous retrancher derrière l’interdiction gouvernementale pour ne pas lui venir en aide ?

De même, devant ce mari devenu chômeur, nous n’aurions pas le droit de l’aider à vendre son logement, et de lui en trouver un, plus petit, pour lui éviter le surendettement ?

 

Pareil pour ce couple qui désire se rapprocher d’aînés isolés. Il cherche une location à proximité. Mais les agences vont devoir décliner sa demande ? Tout comme elles laisseront se débrouiller ce télétravailleur qui cherche un studio ou une chambre pour ne pas saturer l’appartement familial ? 

 

Et qu’allons-nous dire à ce couple en plein divorce ? Condamné à la cohabitation avec le second confinement, il redoute les tensions comme ce fut le cas lors du premier. Alors, il cherche d’urgence un toit protecteur. Mais nous, nous allons devoir lui dire d’aller se consoler en achetant un téléviseur ou une crème solaire, car ces produits sont, eux, considérés comme essentiels ?

 

Il est temps de retrouver humanisme et bon sens. Se loger est aussi essentiel à l’Homme que se nourrir. Mais ce droit élémentaire est bafoué dès lors que les agences se voient interdire les visites pour la location et la vente.

 

L’argument qui nous est opposé de favoriser les transactions entre particuliers paraît bien plus dangereux en termes d’hygiène que de laisser travailler les personnels des agences, qui, eux, ont été formés à la désinfection des appartements à chaque visite. Il est de surcroît un encouragement à la fraude administrative, à l’insécurité juridique, voire à l’escroquerie pure et simple.

 

Alors, rectifions vite cette anomalie : redonnons aux Français le droit de se loger. Pour cela, laissons les agences travailler. Bien des drames individuels seront ainsi évités. 

 

plan du site mentions légales haut de la page