26 mar. 2021
L’immobilier en Ile-de-France résiste
Sur un an les prix ont augmenté de 5,8 % en Ile-de-France. À noter toutefois, la baisse des prix à Paris de 1,1% d’octobre 2020 à janvier 2021, pour atteindre 10 730 €/m².
En dépit de la crise sanitaire, le marché immobilier francilien résiste et le volume de ventes de logements anciens a même augmenté de 1% entre novembre 2020 et janvier 2021, par rapport à la même période de l’année précédente, pour un total de 42 160 transactions (note de conjoncture des notaires). Preuve de l’attrait pour les maisons de banlieue, au détriment des appartements parisiens, le volume de ventes de maison de banlieue est en hausse de 6 % pour l’ensemble de la région (+8% pour la grande couronne), alors que les ventes d’appartements parisiens ont reculé de 6%.  

«
 Ces bons résultats globaux ne doivent pas masquer le ralentissement des ventes, de 13 % sur un an, observé au mois de janvier », alertent les notaires« D'après nos premiers indicateurs, les volumes de ventes de février ont également connu un ralentissement, probablement plus marqué qu'en janvier, dans la mesure où Il faut environ trois mois pour qu'un avant-contrat se transforme en vente effective », poursuivent-ils. 

Autre indicateur à cette tendance, sur un an les prix ont augmenté de 5,8 % en Ile-de-France
. A noter toutefois, la baisse des prix à Paris de 1,1% d’octobre 2020 à janvier 2021, pour atteindre 10 730 €/m².  « A Paris, les prix ont culminé à 10 850 euros le mètre carré en octobre et novembre 2020, puis se sont légèrement orientés à la baisse jusqu'en janvier 2021 où le prix au mètre carré s'est établi à 10 730 euros »commentent les notaires 

Source : Les Echos / Reproduction interdite. Lire l'article
Crédit photo : Rodrigo Kugnharski
Logements Immobilier Paris
plan du site mentions légales haut de la page