09 avr. 2021
En Île-de-France, l’immobilier de bureaux tarde à sortir du marasme
Au premier trimestre 2021, le marché de la location des espaces de bureaux connaît un recul de 4% tandis que le taux de vacance augmente. Suspendu à la campagne vaccinale, le marché de l’immobilier de bureaux n’a aucune visibilité sur l’année en cours.

D’après le spécialiste du conseil en immobilier d’entreprise JLL, le marché du bureau en Île-de-France, connaît une baisse de 30% comparé à 2020. En effet, la demande placée de bureaux s’élève à 327 400m² au 1er trimestre 2021. Toutefois, cette baisse est à relativiser dans la mesure où une opération exceptionnelle avait été réalisée par Total et son futur siège social, The Link. Sans cette opération, le recul se limite à 4%. 

Pour 2021, la demande placée a été révisée pour se situer entre 1,5 à 1,7 million de m², bien loin des 2,4 millions de 2019. En parallèle, llivraison de nouveaux immeubles de bureau sur ce marché, augmenté l’offre disponible de 100 000m². 

En résulte une augmentation du taux de vacance qui avoisine les 7% contre un indice inférieur à 5% fin 2019. Des contrastes subsistent entre quartiers d’affaires : cette vacance aux Champs-Elysées n’est que de 3,6%, à la Défense, elle grimpe à près de 11%. Ce taux devrait atteindre les 13% d’ici fin 2021, avec l’arrivée sur le marché de nouvelles livraisons.  

Malgré un taux de vacance plus élevé et une baisse de la demande placée, les loyers sont restés stables et ont dans certains cas enregistré une légère progression comme les étages les plus élevés de l’immeuble emblématique de la Défense, Cœur Défense.  

 

Source : Le Figaro / Reproduction interdite. Lire l'article
Crédit photo : Getty Images
logements immobilier
plan du site mentions légales haut de la page