16 nov. 2021
Emmanuelle Wargon veut simplifier et améliorer le dispositif « louer abordable »
Ce lundi, la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a déclaré vouloir « simplifier » et renforcer le dispositif « louer abordable », afin d’inciter les propriétaires de logements vacants à mettre leurs biens en location.
Ce lundi, la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, a déclaré vouloir « simplifier » et renforcer le dispositif « louer abordable », afin d’inciter les propriétaires de logements vacants à mettre leurs biens en location.  
 
« Soit vous louez au prix du marché, soit vous décidez de louer en dessous des prix du marché et, là, c'est bien s'il y a une aide qui compense cet effort », a-t-elle expliqué. Ainsi, s’il décide de louer son bien à 15 % en dessous des prix du marché, le propriétaire pourra bénéficier d’une réduction d’impôt de 15 %, et même jusqu’à 35 % s’il décide de louer son bien 30 % en dessous des prix.  

 

Créé en 2017 

 
Mis en place en février 2017 par la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, le dispositif « louer abordable » permettait déjà de bénéficier d’une exonération fiscale, mais Emmanuel Wargon veut aujourd’hui le « simplifier et l’améliorer ». « Avant, le loyer était en fonction de zones. Là, c'est beaucoup plus simple, vous prenez les loyers du marché », explique-t-elle.  
 
En 2017, le dispositif prévoyait une déduction minimale de 30 % du montant des loyers perçus dans les zones tendues, ce qui représentait 2 274 communes réparties en trois types de zones. 77 dans les zones A bis (Paris et petite couronne), 650 en A (grande couronne parisienne, Côte d’Azur, Aix, Marseille, Montpellier, Lille et Lyon) et 1 547 en B1.  
 
Une dernière zone, B2, concernant 3 900 communes dites « tendues », permet aux propriétaires de déduire 15 % de leurs revenus locatifs.  

 

Source : Laprovence.com / Reproduction interdite 
Crédit photo : Canva 

location immobilier propriétaires logements location
plan du site mentions légales haut de la page