Fichier joint

Le musée Archéa fête ses dix ans et dévoile une programmation exceptionnelle

8 juil. 21

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

Dès les années 1980, des fouilles sont réalisées par le Groupe de recherches historiques et archéologiques de Louvres-en-Parisis (GRHALP) à Louvres et dans les villes périphériques de l’aéroport de Paris-Charlesde-Gaulle. Parmi les objets trouvés, des bassins en bronze, des verreries, des fibules en or et grenats ou des bracelets en argent. De quoi témoigner de l’existence d’un vaste cimetière mérovingien (vers 500-515 après J.-C.). C’est ainsi qu’en 1990, le musée d’archéologie ouvre ses portes.

En 2010, le musée ARCHÉA ouvre au public. Depuis, le musée fait appel à des artistes contemporains, comme le photographe Jean-Luc Moulène. Son œuvre photographique, installée sur le parvis du musée, montre une main d’enfant se saisissant d’une clef gallo-romaine issue des collections archéologiques. L’objectif ? Inciter les riverains à franchir les portes de l’établissement

Afin de marquer son dixième anniversaire, ARCHÉA propose une large programmation culturelle adressée à tous in situ et hors les murs. Le programme comprend des thèmes marquants faisant l’ADN du musée tels que l’innovation numérique, l’ancrage territorial, le dialogue avec les publics ou la conservation des collections. Une installation éphémère sous la forme d’un cube spécialement conçu présente successivement six expositions jusqu’en 2023. La programmation comprend aussi une offre de spectacles pluridisciplinaires pour vivre des expériences artistiques au cœur des espaces communs, des ateliers pour découvrir l’archéologie à partir de 18 mois et des visites familiales pour explorer le Pays de France.

Autre invitation, celle de Dorian Rigal, artiste lumière et numérique. Dans le cadre des 10 ans d’ARCHÉA, le musée a souhaité lui commander une fresque lumineuse, destinée à être projetée sur la façade emblématique. Des objets des collections ont été photographiés en 3D puis mis en lumière par l’artiste afin de créer l’illusion du mouvement des particules. La fresque lumineuse et sonore est visible depuis la réouverture du musée in situ sur un écran de 5 mètres de long. À l’occasion de la Nuit des musées 2021, le dispositif est projeté sur la façade du musée en soirée

plan du site mentions légales haut de la page