Fichier joint

Tagerim s’engage en faveur de l’environnement en plantant 4000 arbres

26 août 21

Contact médias : Carol Galivel - 01 41 05 02 02

En 2021, le Groupe Tagerim plantera 4 000 arbres dans une vingtaine de programmes en France. Par cette démarche, le promoteur entend compenser l’impact carbone de ses projets, dans un secteur qui représente 27 % des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire.

Planter des micro-forêts pour lutter contre le réchauffement climatique, c’est la méthode utilisée par le Groupe Tagerim pour compenser l’impact carbone de ses projets immobiliers. Pour rappel, à l’échelle de la France, le secteur du logement représente 27 % des émissions de gaz à effet de serre et la construction 60 % de l’empreinte carbone d’un bâtiment neuf*.  

Pour Marie-Astrid Quentin-Mauroy, présidente de Tagerim Promotion, il était indispensable d’agir et de proposer des solutions : « Les acteurs de la promotion immobilière doivent faire évoluer leur manière de travailler afin de prendre en compte les problématiques écologiques. L’implantation de poumons verts au sein de nos résidences est une première réponse. »  

« Atteindre la neutralité carbone » 

Tagerim a donc décidé de planter des micro-forêts - d’une surface de 50 m2 - dans une vingtaine d’opérations par an, soit un total de 4 000 arbres plantés en France. « Notre objectif affiché à long terme est d’atteindre la neutralité carbone», précise Marie-Astrid Quentin-Mauroy. 

Pour réaliser ces respirations urbaines, Tagerim s’appuie sur la méthode « Miyawaki », du nom de son créateur, le botaniste japonais Akira Miyawaki, dont le principe est simple : il s’agit de planter, sur des terrains déjà fertilisés, des arbustes qui ont vocation à croître d’un mètre par an environ pour constituer, à terme, de véritables forêts.  

En plus de leur impact positif pour le climat, ces micro-forêts permettent de rafraîchir l’air jusqu’à 2 degrés, d’améliorer sa qualité, de diminuer la pollution sonore, de réguler la biodiversité et de stabiliser les sols : autant d’atouts qui contribuent à une meilleure qualité de vie au sein du quartier.

Le bien-être au cœur de la conception 

L’engagement de Tagerim Promotion en faveur de l’environnement n’est pas nouveau. « Les nouvelles réglementations, dont la RE 2020, vont dans le sens d’une plus grande exigence écologique et nous nous en réjouissons. Chez Tagerim, nous allons au-delà des réglementations et des exigences du PLU dans chacun de nos projets. Notre volonté, à moyen terme, est de mettre le bien-être des habitants au cœur de la conception de nos projets immobiliers », explique Marie-Astrid Quentin-Mauroy, présidente de Tagerim Promotion, qui a l’expérience, les moyens humains et financiers pour répondre à l’un des grands défis du secteur de la promotion immobilière.

*Source: Chiffres du bilan 2019 du Centre d'études de la pollution atmosphérique (Citepa)

plan du site mentions légales haut de la page